Radio Libertaire (non officiel)

Trous noirs

luttes sociales

Dernière émission (7 juin 2021)

Le docteur Hida, médecin des victimes du nucléaire

Le docteur Hida est un médecin japonais, mort centenaire en 2017, qui a consacré l’essentiel de sa vie à soigner et accompagner les victimes du nucléaire, qu’ils soient « militaires » ou « civils ». Jeune praticien de 28 ans, il était dans un village tout près d’Hiroshima le 6 août 1945 lorsque Little Boy est largué par l’équipage d’Enola Gay. Hiroshima (« L’île large ») avait été choisie pour tester les effets de la bombe car épargnée jusque-là par les bombardements alliés. Les résultats ont enthousiasmé le président américain Truman, déclarant le 7 août : Nous remercions Dieu pour nous avoir donné cette arme et nous prions pour qu’il nous guide dans son usage. Ainsi, Dieu lui désigna les cobayes de Nagasaki pour la seconde bombe Fat Man deux jours plus tard.

Sa longue expérience de soutien aux Hibakusha (hi = affecté, baku = bombe, sha = personne), considérés au Japon comme des pestiférés, l’a amené soixante six ans plus tard à traiter et conseiller les victimes de l’« excursion nucléaire » de Fukushima (« L’île du bonheur »). Le docteur Hida rappelait que le « secret défense » entoure les effets de ces désastres, aussi bien pour l’explosion de la bombe atomique : Les États-Unis voulaient à tout prix dissimuler la vérité sur les dommages causés par la bombe A, surtout l’effet de la radioactivité interne. La filière du nucléaire civil pouvait être menacée, que pour l’explosion de réacteurs : Ça se passera comme à Hiroshima, Nagasaki et Tchernobyl, on ne saura jamais la vérité sur l’étendue des dommages.

Nous recevons Marc Petitjean, qui a rencontré à plusieurs reprises le docteur Hida au Japon, a écrit le livre Destin d’un homme remarquable — D’Hiroshima à Fukushima et réalisé deux documentaires Blessures atomiques et De Hiroshima à Fukushima.