Radio Libertaire

Wreck this mess

cocktail de musiques radicales

Présentation

Deux heures de musiques, essentiellement électroniques et instrumentales : electronic-dub, ambient-industrial, minimal-techno, breakbeat-n-noise, etc. en direct, sans interruption, sans intervention, sans publicité, sans dieu ni maître… Les playlists et infos sur les sélections sont disponibles sur le site de l’émission, le but du jeu étant d’immerger les auditeurs dans une bulle musicale.

Historique : émission fondée dans les années 1980 par Bart Plantenga sur WFMU 91.1 FM (New Jersey, États-Unis), puis transposée sur Radio Libertaire en 1988. Première « mutinerie sonore » : juillet 1989. Émissions éphémères pendant deux ans. Aux manettes, Laurent. Au micro, Manu. Une playlist commune, entre punk-rock, reggae-dub et avant-garde jazzy. wtm-paris : l’émission est reprise par Laurent en 1991. Bart assure aujourd’hui la « version hollandaise » de Wreck This Mess sur Radio Patapoe 88.3 FM, à Amsterdam… Internet : le site wtm-paris.com a été créé à la fin des années 1990, prenant le relais des playlists « papier », des compilations et albums siglés Wreck This Mess, et servant aussi de base d’archives de chroniques, d’articles, etc.

La musique instrumentale est aussi une forme d’engagement… Le courant « dark » de l’electronic-music est celui qui exprime le mieux les dissensions et les frustrations, le ressentiment et l’impatience, et finalement tous les sentiments qui, s’ils sont canalisés, peuvent déboucher sur une action politique (David Thrussel alias Black Lung, interview réalisée en 2000).