Radio Libertaire (non officiel)

Sciences en liberté

pour déménager la biologie

Dernière émission (9 janvier 2023)

Le territoire des animaux constitue-t-il une propriété privée ? (rediffusion)

Émission du 25 mars 2013.

L’espace est une chose étrange : vaste quand on en parle, il parait soudain tout petit dès qu’on entre dedans. Entre les délires de l’espace vital des nazis, les frontières défendues âprement par des guerres terribles, et la construction des murs de la honte, existe-t-il des bornes naturelles du territoire ? Comment les êtres vivants protègent-ils leur intimité ?

Le territoire des animaux semble une chose de tellement commune et de tellement nécessaire qu’il paraît simple d’en admettre une définition biologique ordinaire : un espace exclusif que d’aucuns défendront becs et ongles contre des invasions barbares. Ainsi, au milieu de notre société marchande, la biologie serait la seule à ne pas faire de politique, le domaine vital serait un espace naturel. Voilà que, de la grenouille au rhinocéros, tous l’affirment : défendre son territoire serait une chose naturelle. Qu’est-ce à dire ? La propriété serait-elle donc si naturelle ? La question est de savoir si les scientifiques ont parlé de territoire parce qu’ils l’ont trouvé dans la nature ou si c’est parce qu’ils croyaient au concept de propriété qu’ils l’ont appliqué à la nature. Nous allons nous amuser à y réfléchir.