Radio Libertaire (non officiel)

Sciences en liberté

pour déménager la biologie

Dernière émission (10 mai 2021)

Le pacte des lionnes

Sa supposée royauté lui colle à la peau. Il est vrai qu’il a fière allure avec sa crinière qui flotte au vent et son calme olympien, et, cependant, dès qu’il s’attaque à un gnou ou à un zèbre, toute la sauvagerie de la savane entre en lice. Et cependant, le lion ne répond que très mal à la prétendue loi de la jungle. Car, non seulement le lion sait réduire ses batailles, non seulement c’est un adepte d’une éducation patiente, mais, loin d’un monarque héréditaire, il reste surtout un démocrate convaincu. Que dire aussi de la prédation qui déchire dans le sang et la fureur des proies innocentes. Toute l’apparence cruelle de cette interaction écologique condense cette « struggle for life » à laquelle on veut résumer la nature. Pourtant, le prédateur n’a aucune rancœur, aucune agressivité contre la proie qu’il saisit. La mésange bleue, si vorace de chenilles, ne développe aucune méchanceté intrinsèque à dévorer ses proies, ni le hérisson ne montre aucune fureur contre les limaces qu’il engloutit. La prédation est juste une interaction naturelle qui, comme les autres, structure les relations écologiques et l’évolution de notre planète.

Mais le lion expose une autre tactique. Car ses coalitions sociales révèlent une organisation complexe et fascinante. Seul félin à vivre en petits groupes, les familles de lions ne disposent ni d’une dictatoriale monarchie, ni même d’une structure hiérarchisée, mais, en dépit de leurs colères qui forment des groupes égalitaires, qui répondent bien plutôt à une subtile socioécologie.

situés au somment des réseaux trophiques, nous allons découvrir que les lions se coalisent pourtant en communautés égalitaires et librement choisies. Et comme nous sommes sur Radio Libertaire, la radio de la Fédération anarchiste, nous allons nous attarder à discuter de toutes les subtilités du pacte que les lions ont passé entre eux et envers la nature. N’est-il pas élégant que les plus grands lions arborent leur crinière noire comme un drapeau ?